Footeuz se ballade en musique

Pourquoi il faut adorer et détester WordPress ?!

Vous me connaissez je travaille dans le web depuis 2000.
J’ai contribué à la création, refontes, évolutions, optimisations d’énormément de sites internets.

Tout d’abord une stat très parlante. En octobre 2019, 34% des sites existants sur « l’internet » sont fait avec wordpress. ce CMS(Content Manager System) si pratique à utiliser et si controversé à la fois.

Je vais essayer d’apporter mon oeil d’experte en tant qu’utilisatrice depuis la V1 en septembre 2004. Alors que sa création date de mi 2003.

Le choix technique approprié en fonction du site a créer est primordial dans mon métier. Car le gain de temps occasionné ou la qualité du site généré sont des critères importants.

Mais alors vous allez me dire, pourquoi ce titre d’article ? Tout simplement car je me rends compte que je peux défendre bec et ongles WordPress comme le déconseiller à un ami ou client.
Je peux m’énerver à faire comprendre que Wix ou diffymusic c’est le mal et que WordPress c’est le bien. Ou qu’un site fait maison est 200 fois mieux qu’un site sous WordPress car pas assez souple et surtout fiable.
Oui à la fois je l’aime ce CMS et je le déteste. Je vais essayer de rentrer plus dans les détails :

Son principal défaut : le PIRATAGE
Et oui comme tout logiciel ou OS populaire ce sont toujours les outils les plus utilisés qui sont les plus visés par les pirates. Et qui dit outil dont les modules ou thèmes sont collaboratifs avec un code au bon vouloir du développeur, il est faillible.
Le nombre de plugins avec un code malicieux bien caché…. Même les plus gros modules ont des failles.
Pour la petite anecdote, dans une société où j’ai travaillé les sites wordpress ont les mettaient tous ensemble sur un serveur « poubelle » pour qu’il ne contamine pas les sites voisins.

Deuxième défaut : la LENTEUR
Oui certe si vous installez des modules en plus de cache etc… ça booste votre site. mais ça reste pas extraordinaire.
Sauf si vous configurez vous même un serveur dédié au petits oignons ce qui n’est pas le cas pour la grosse majorité des sites.

Troisième défaut : les thèmes gratuits validés par wordpress ne sont pas forcément folichon et il faut fouiller et passer pas mal de temps à tester plein de thèmes avant d’être satisfait.
Oui mais là encore attention aux thèmes payants qui sont souvent « virusés »
Et il n’existe pas de masque contre ça sauf si vous savez lire le code php.

Quatrième défaut : c’est tellement simple d’installer des extensions que votre site devient très vite une usine à gaz

Bon et bien alors exit WordPress ? Et bien non.
Vous passeriez à côté de ce fabuleux Gestionnaire de Contenu.

Parfait pour un petit site vitrine alimenté par quelqu’un qui ne veut/peut pas mettre les mains dans la code. Parfait pour un portfolio de photo, parfait pour une petite boutique sans fonctionnalité complexes grâce à woocommerce, parfait pour un site d’artistes et changer de design de site à chaque nouvel album sans perdre l’historique.

Combien de clients ai-je formé pour remplir le contenu de leur site; et qui en quelques heures avaient l’outil en main ? Car oui la base de WordPress ce n’est pas que le blog des débuts, mais bien un gestionnaire pour mettre du contenu accessible à tous ses visiteurs en 2/3 clics.

Autre atout qui était un défaut plus haut, cette énorme communauté de contributeurs/développeurs dans le monde entier qui participent gratuitement (contrairement à Prestashop) pour que la fonctionnalité manquante sur votre site existe encore une fois en 2/3 clics.

Et puis autre qualité Cocorico, soyons un peu chauvin pour une fois, les bases du CMS ont été codées par un français Michel Valdrighi qui a laissé le bébé en 2002 aux américains pour réintégrer l’équipe ensuite en 2003.
Et petite anecdote perso amusante. Il a postulé au poste que j’occupais au moment où j’ai quitté Deezer en 2010.

Pour résumer, dans toute solution il y a des avantages et des inconvénients. C’est donc à la personne en charge de faire le choix technique de faire le bon.

Posez-vous les bonnes questions.
Taille du projet ?
Budget du client ?
Qualité du site souhaité ?
Qui va saisir le contenu ?
Fonctionnalité complexes ?
Sécurisation du site ?
Rapidité du site ?

Tout ces points rentrent en compte dans votre projet.
Vous l’aurez compris je l’ai souvent conseillé et installé à mes clients. Mais j’ai développé tout autant d’autres sites avec d’autres technologies pour d’autres besoins.
Je vote pour le retour du FROM SCRATCH sans avoir à installer des centaines de dépendances et le tellement répandu jQuery. Javascript natif c’est bien aussi…. pas si compliqué que ça en le voulant.

PS : J’ai cité qu’une seule fois W[biiiiip]X #evil #cestpasgratuit #cestpourri
Spéciale dédicace à mes amis qui se reconnaîtront avec qui j’ai longuement débattu pour tenter de les convaincre qu’un site vitrine c’est ta vitrine 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.